Webdesigners, n’ayons pas peur du scroll !

Le scroll en webdesign

Par Olivier Demonchy, Web designer / Ergonome.

Quel webdesigner n’a jamais entendu un client prononcer ces phrases :
« Peut-on réduire encore le header ? Il faudrait avoir le maximum d’informations en haut de l’écran »
« Personne ne va voir les contenus affichés dans le bas du site »
« Les visiteurs ne scrollent pas ! »
Alors, est-il vrai que rien ne saurait intéresser l’internaute hors des limites de la sacro sainte « ligne de flottaison » ?

Pour rappel, la ligne de flottaison (ou fold en anglais) d’un site web est ce que le visiteur peut voir sans faire défiler verticalement une page (scroller, comme on dit, quoi).
De ce fait, certains considèrent encore que le contenu important doit être visible sans scroll et que les malheureux petits contenus dits secondaires, placés sous la ligne de flottaison seront rarement vus, voir pas du tout, quitte à les négliger.

Alors, point de salut pour les contenus sous la ligne de flottaison ?

Il est vrai qu’il y a encore quelques années, les règles ergonomiques voulaient que toute information placée au-delà du fold, restait quasiment invisible à l’internaute de base (sans doute peu curieux).
Mais voilà, depuis que la révolution mobile bat son plein, notre utilisation d’Internet a considérablement évolué. Étant donné la croissance rapide du nombre de mobinautes, les services en ligne doivent s’adapter et proposer, inévitablement, une navigation permettant d’explorer à la verticale la partie cachée de l’iceberg (enfin de la page).
Sachant qu’aujourd’hui il se vend plus de tablettes que d’ordinateurs, il doit être possible de consulter une page web dans son intégralité à l’aide d’un simple geste du doigt.

Sur les sites d’informations ou les réseaux sociaux, ce type d’expérience de navigation est très courante. Facebook, Twitter ou autre Pinterest invitent les visiteurs à utiliser le scroll pour accéder aux informations de façon plus linéaire et intuitive, souvent chronologique.
Évidemment, les sites médias n’obéissent pas tout à fait aux mêmes lois que les sites classiques mais ils ont introduit de nouveaux principes dans notre mode de visualisation des contenus web.
Les sites utilisant le principe du scroll infini, permettant d’afficher tous les contenus sur une page unique sont à ce titre un bon exemple de la tendance actuelle.

Si vous lisez ceci, c’est que vous n’avez plus peur du scroll

Et oui, car vous avez dépassé la ligne de flottaison depuis longtemps !
Et il est bien là le challenge… offrir aux visiteurs un contenu éditorial intéressant.
En bref, invitez l’internaute à l’exploration en lui offrant un contenu susceptible d’attirer son attention.

Alors même si la partie haute du site reste la porte d’entrée sur la suite de vos contenus, tout est donc plutôt affaire de choix et de pertinence dans la hiérarchie de l’information… que d’idée reçue sur les principes de navigation.

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-neuf + 13 =